Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

On trouvera intégralement dans cet article le passage consacré à la culture bretonne de l'ardent discours prononcé à Lorient par François Mitterrand le 14 mars 1981.
On comprend bien ici que la culture ne se limite pas aux aspects folkloriques auxquels le candidat reproche à son concurrent (Giscard d'Estaing) de la limiter.
Il en va bien évidemment de l'existence du peuple qui porte cette culture, et de son identité. C'est l'idole des socialistes qui emploie ces mots, que nombre de ses amis affectent aujourd'hui de trouver réducteurs, "communautaristes", voire dangereux pour la République !

Que Mitterrand ait été le premier à rire de ses promesses - y compris en modifiant l'article 2 de la Constitution pour donner une apparente légitimité aux discriminations qui frappent la Bretagne - n'efface pas vraiment la dette de ses amis. Au contraire.

Dans le département où, précisément, l'identité bretonne est la plus attaquée, au point que ses habitants ne trouvent dans l'information quotidienne comme dans les écoles aucune référence à cette identité, les socialistes se trouvent aujourd'hui une nouvelle fois devant la responsabilité de donner un contenu aux idéaux dont ils se réclament.

Il est attendu d'eux une position et une action claires en faveur de la réunification de la Bretagne.

Ils ont déjà perdu sur ce terrain un immense capital de sympathie, perte qui s'ajoute chez nous aux reculs durement avalés par notre population dans d'autres domaines (liés) : emploi, niveau de vie, centralisation échevelée (Grand Paris)...

Puisse cette publication contribuer à leur redonner l'envie de préférer le souffle de l'Histoire aux médiocres calculs qui nous ont conduits là.

33 ans d'impatience, et ça continuerait ?
Tag(s) : #Histoire

Partager cet article

Repost 0