Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Article à lire dans Ouest-France de ce jour, page météo...

Article à lire dans Ouest-France de ce jour, page météo...

Cinq maires et/ou présidents de métropoles ou de communautés urbaines bretons publient ce matin en page météo d'Ouest-France un point de vue commun favorable à la fusion des régions Bretagne et Pays de la Loire. Comme les maires et présidents de communautés ou métropole de Saint-Nazaire et Rennes figurent parmi eux, et que leur point de vue inclut une référence aux langues et cultures régionales, "bretonnes en particulier", on peut donc penser qu'ils s'expriment "en particulier" mais tous en éluq bretons, et qu'ils ne pensent pas que ce soit sans importance. C'est un pas louable dans la bonne direction.

On peut néanmoins regretter la tendance persistante de nombreux acteurs concernés par les espaces régionaux à raisonner en termes de "périmètre"dont la taille serait, avec la population, un élément déterminant du "poids" et de la "puissance" de la région.

Dans un style littéraire nettement plus daté, Abel Durand, adjoint au maire de Nantes en 19401, sénateur, président du Conseil général de Loire-Atlantique de 1945 à 1970 (année de ses ...91 ans), ne disait pas autre chose et ce langage remonte à l'après-guerre 1918 (l'année des 39 ans d'Abel).

Cette analyse littéralement "superficielle" fait en effet complètement l'impasse sur la centralisation du territoire français et sur les profondes distorsions qu'elle induit dans son fonctionnement. Dans l'espace B5 + PdL4 à 9 départements, Paris est le point de convergence (Paris - Le Mans - Rennes - Brest, Paris - Le Mans - Nantes - Saint-Nazaire), continûment renforcés par l'accélération des liaisons avec Paris; en contrepoids desquels on ne voit pas la moindre chance de s'imposer pour des transversales orientées différemment (Brest - Nantes et Nantes - Rennes et leurs prolongements vers la France et l'Europe du nord et celles du sud), qui sont la clef de la vitalité économique d'une Bretagne réunifiée ...pour autant qu'un élargissement à l'est n'y fasse pas obstacle en multipliant les options et délais de choix.

On ne voit pas bien pourquoi des réseaux multiples de coopération entre villes et/ou métropoles ne pourraient pas s'accommoder de cette amorce de multipolarité française, dont la force est précisément de combattre là où c'est nécessaire des pesanteurs aujourd'hui exclusives, dans le sillage desquelles se situe - bon gré mal gré - la fusion à laquelle se rallient un peu hâtivement les maires PS de grandes villes aujourd'hui de gauche (pour combien de temps ?).

Il me paraît autrement préférable de privilégier, si l'on veut introduire dans le choix d'un découpage des critères économiques pertinents, une connaissance approfondie de la centralisation française et de ses effets et la prise en compte d'une géographie ...relativement plus stable que les affinités politiques.

____________________

(1) - et auteur en 1941 de Nantes dans la France de l'Ouest", qui souhaitait un grand Ouest  autour de Nantes et des autres départements bretons, souhait qui, pendant un siècle, a débouché  la division de la Bretagne...

Partager cet article

Repost 0