Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Couverture du n° 47 de Place publique (paru il y a quelques jours). A premier plan, Johanna Rolland et David Samzun, nouveaux maires de Nantes et de Saint-Nazaire. Au second plan, leurs prédécesseurs, Jean-Marc Ayrault et Joël Batteux.

Couverture du n° 47 de Place publique (paru il y a quelques jours). A premier plan, Johanna Rolland et David Samzun, nouveaux maires de Nantes et de Saint-Nazaire. Au second plan, leurs prédécesseurs, Jean-Marc Ayrault et Joël Batteux.

J'ouvrais souvent Place Publique (édition Nantes - Saint-Nazaire) une semaine, voire plusieurs après son arrivée dans ma boîte aux lettres. Il me fallait pour l'ouvrir installer mon attention dans un endroit où elle pourrait s'employer et se déployer sans gêne : un fauteuil rarement, le pied d'un arbre, un lit...

Ma "retraite" municipale a peut-être facilité les choses : je l'ai cette fois ouvert après deux ou trois jours. Et, sans en avoir achevé la lecture, loin de là, j'ai eu envie de dire que ce numéro est de ceux par lesquels il est intéressant de commencer un abonnement, s'il n'est déjà en cours.

Entendons-nous : je ne suis pas d'accord avec tout ce que publie la revue, mais d'une certaine manière, c'est l'une de ses grandes qualités. Elle met en effet souvent en opposition - apparente ou réelle, la lecture l'apprend ! - des points de vue différents sur des sujets différents. A la sortie, cela permet par exemple de corriger ou de conforter un point de vue, ou de le faire surgir. De telles raisons de paraître ont-elle besoin du secours de beaucoup d'autres ?

Mais revenons à ce n° 47 pour noter rapidement quelques moments de mon plaisir de le lire, ou de mon attente de le faire plus longuement :

. Le dossier d'après-municipales, qui sera à regarder de plus près.

. Né en octobre 1943, l'article sur les "débombeurs" me parle sans doute plus qu'à d'autres, comme les photos de ruines qui leur sont associées.

. L'éreintage sans pitié par un Jean Renard en verve de l'Atlas des Pays de Loire (commandé à Hervé Le Bras par la "Région") vaut son pesant de punaises d'or biseautées.

. Le délicieux va-et-vient de Thierry Guidet sur sa non-rencontre à La Baule avec Julia Kerninon, jeune auteur née près de Nantes (Dernier ouvrage "Buvard", aux Éditions du Rouergue), m'a beaucoup plu.

. Et bien sûr aussi "Découpage territorial : mieux prendre l'Histoire en compte", l'article de Dominique Le Page.

Il faut s'arrêter, avec une très forte dose d'injustice dont je vous demande pardon : si beaucoup d'articles retiennent l'attention, ce n'est tout de même pas de ma faute !

Conclusion de la critique dans Place Publique n°47, par le géographe Jean Renard - qui ne passe pas pourn un farouche adversaire des Pays de la Loire - de "l'Atlas" commandé à Hervé Le Bras par la "Région".

Conclusion de la critique dans Place Publique n°47, par le géographe Jean Renard - qui ne passe pas pourn un farouche adversaire des Pays de la Loire - de "l'Atlas" commandé à Hervé Le Bras par la "Région".

Tag(s) : #Médias, #Réunification

Partager cet article

Repost 0