Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Patrick Devedjian, président du Conseil général des Hauts-de-Seine. L'Ange aux Ailes d'or ? (Crédit photo : Libération).

Patrick Devedjian, président du Conseil général des Hauts-de-Seine. L'Ange aux Ailes d'or ? (Crédit photo : Libération).

La loi créant la Métropole du Grand Paris prévoyait dans son article 12 une solidarité financière entre les collectivités concernées, basée sur le transfert à la métropole des produits de la fiscalité économique, avec calcul d'un taux moyen de départ qui se transformerait progressivement en taux unique pour tout le territoire de la métropole francilienne.

Fraternellement unis face à cette menace sur "l'autonomie de leurs ressources", Anne Hidalgo, maire PS de Paris, et Patrick Devedjian, président UMP du Conseil général des Hauts-de-Seine, les deux collectivités les plus riches - qui ont donc aussi les moyens de pratiquer actuellement des taux d'imposition très bas - ont pris la tête d'une fronde des élus franciliens et contraint le Gouvernement à revenir sur cet article 12.

Ils proposent de remplacer le versement à la métropole par ...un versement direct aux territoires qui la composent, ce qui ne donne plus vraiment un caractère automatique croissant à la solidarité financière métropolitaine.

Comme le Gouvernement de la "République" - comme on l'a vu avec Jean-Marc Ayrault lors de la validation des projets de Grand Paris - n'a pas grand-chose à refuser à ses amis d'Île-de-France, ceux-ci ont arraché de surcroît à l'intraitable (!) Manuel Valls le retrait, dans la même loi, du projet de création d'un plan local d'urbanisme, lequel devait donner un cadre commun aux règles d'urbanisme de la métropole parisienne, y compris pour favoriser la construction de logements sociaux.

Un même plan local d’urbanisme pour Les Hauts-de-Seine et la Seine-Saint-Denis ? Et davantage de logements sociaux à Neuilly ? Qui a pu avoir une idée pareille ?

Certains se disent peut-être : "C'est leur affaire, laissons-les se débrouiller avec leur Paris !"

Ce serait oublier - à tort sûrement - que les rivalités fiancières des plus riches trouvent généralement à s'aplanir sur le dos de ceux qui le sont moins... C'est ainsi déjà que toute la France paie pour le Grand Paris, et qu'une partie de l'écotaxe lui était destinée !

Les paris sont ouverts !

Anne Hidalgo, maire de Paris, ...Entre les deux tours ? ou "J'ai deux amours..." ? - (credit photo : Girltalkhq).

Anne Hidalgo, maire de Paris, ...Entre les deux tours ? ou "J'ai deux amours..." ? - (credit photo : Girltalkhq).

Tag(s) : #Finances locales, #Centralisation

Partager cet article

Repost 0