Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Illustration officielle des blasons des départements bretons, publiée par le quotidien socialiste "Le Populaire" le 27 novembre 1950.

Illustration officielle des blasons des départements bretons, publiée par le quotidien socialiste "Le Populaire" le 27 novembre 1950.

Lors de la récente conférence-débat organisée autour de Dominique Le Page et de son excellent livre "Nantes en Bretagne ?1", quelques participants ont cru devoir rappeler que la division administrative de la Bretagne ne remontait pas au régime de Vichy, mais plutôt à la Révolution française. En remplaçant les provinces par les départements, cette dernière aurait en effet mis fin à l'existence de la Bretagne.

C'est à la fois vrai et faux. La Bretagne a sans doute officiellement disparu comme élément opérationnel du paysage administratif, mais il serait évidemment excessif d'en déduire qu'elle aurait disparu de ce fait de la conscience de ses habitants, et de celles de bien d'autres personnes à la surface de la Terre, y compris dans les sphères administratives françaises.

Un de nos visiteurs assidus et connaisseur pointu des réalités bretonnes nous en donne pour preuve un article illustré extrait du quotidien socialiste Le Populaire2 daté du 27 novembre 1950. La carte de Bretagne qui s'y trouve représentée - avec nos cinq départements - est en effet produite par un service officiel, celui des Archives nationales, et répond à un besoin concret vécu : celui de donner aux départements, qui manquent cruellement d'existence graphique, un blason qui rende compte de leur situation et de leur histoire.

Le résultat pour la Bretagne se passe de commentaire !

Sinon qu'on peut constater au passage que les socialistes n'ont pas toujours joué les censeurs effarouchés de l'identité bretonne de la Loire-Atlantique.

D'autres textes officiels, comme la Charte Culturelle élaborée sous la présidence de M. Giscard d'Estaing, ont concerné aussi les cinq départements bretons.

____________________

(1) - Au Centre de Communication de l'Ouest, le 11 décembre dernier.

(2) - Le Populaire a connu fin 1944 un tirage quotidien de plus de 250 000 exemplaires (son maximum). Il a été fondé comme hebdomadaire en 1916 par des socialistes minoritaires et son histoire est trop pleine de vicissitudes pour être résumée dans le cadre de cet article.

Tag(s) : #Réunification, #Histoire

Partager cet article

Repost 0