Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Photo prise à Billiers (entre Muzillac et l'estuaire de la Vilaine), le 17 février 2015.

Photo prise à Billiers (entre Muzillac et l'estuaire de la Vilaine), le 17 février 2015.

Non, que les mécréants ne s'offusquent ou ne se réjouissent pas trop vite de cette publicité simoniaque1 !

Bien que fixé à la clôture actuelle d'une ancienne abbaye cistercienne, elle ne se rapporte pas le moins du monde à la vente de prières mais, très classiquement, à la vente directe de fruits et légumes récoltés sur le domaine de Prières2, du nom actuel de la propriété qui entoure l'ancienne abbaye et un château beaucoup plus récent.

L'abbaye cistercienne de Prières a été fondé par le duc de Bretagne Jean 1er en 1254, pour se racheter notamment de l'appropriation et de la destruction de biens ecclésiastiques situés sur le site de l'actuel château de Suscinio, tel que le prieuré de Saint-Pabu. Ce sont des moines cisterciens de l'abbaye de Buzay, également liée aux Ducs de Bretagne (sur la commune de Rouans, dans le sud-Loire), qui sont venus occuper la nouvelle abbaye.

La Mutualité Sociale agricole (MSA) a développé en 1961 dans le cadre du domaine de Prières un Centre de Postcure et de réadaptation. On trouve également dans l'enceinte des hébergements de plein air, de groupe ou de type gîte d'étapes pour randonneurs.

Le présent article est à rattacher à celui qui concerne les promenades autour de Billiers, mais il appelait un peu de développements propres.

____________________

(1) - On appelle simonie la vente - illicite - de biens et faveurs religieux, comme la vente des indulgences qui fut l'une des raisons de la Réforme luthérienne.

(2) - L'historien et juriste breton Bertrand d'Argentré (1519 - 1590) pense que l'origine du nom provient bien des nombreuses messes et prières qui y étaient dites en ce "lieu.de prières".

Tag(s) : #Tourisme, #histoire

Partager cet article

Repost 0