Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les chuchotements jacobins couvrant la voix du peuple...

Les chuchotements jacobins couvrant la voix du peuple...

Vous pensiez peut-être pouvoir choisir entre diverses orientations possibles pour votre département, éclairées par des débats publics bien menés ?

Et vous n'avez eu droit qu'à la liasse de papiers parfois intéressants mais globalement imbuvables reçue de la Préfecture deux ou trois jours avant le scrutin et, dans votre journal, à la litanie pesante des réponses de chaque candidat aux deux ou trois questions identiques choisies par "la rédaction".

Alors vous avez voté approximativement selon votre sensibilité. Comme les autres. Comme d'habitude.

Et vous avez compris que les média n'accordent d'importance qu'aux rapports des forces "nationales" en concours. Et qu'il n'y a aucune chance que votre avis émerge quelque part. La prochaine fois, il est bien possible que vous ne vous dérangiez pas pour voter...

Bonne chose en soi, le renouvellement à la même date d'assemblées départementales entières (et non plus par moitié comme hier) accentue, dans les conditions actuelles, le caractère exclusif de l'analyse "nationale" de leurs résultats, et cache les analyses de terrain derrière de jolis "camemberts".

La seule chose importante devient le décompte et la répartition des voix et des sièges entre formations hexagonales. Celles dont la principale occupation est de construire et de conforter la carrière nationale de leurs "têtes de clan"...

Dès lors que ces formations reçoivent leur quota de sièges et de points de carrière, nous n'avons plus grand chose à attendre de nos votes.

Cette distorsion entre les vrais enjeux pour la population, qu'on pousse sous le tapis, et les enjeux pour la classe politique, survalorisés par des médias dont les intérêts lui sont plus ou moins liés, est la source majeure du désintérêt des électeurs pour les débats et les votes, et de la montée d'extrêmes dont on peut attendre pire encore.

Il faut sortir au plus tôt de cette usurpation du pouvoir réel par les arrière-cuisines des partis centralisés et des palais nationaux où pontifient leurs porte-paroles.

Car la République ne se meurt pas de l'émergence de pouvoirs démocratiques locaux dans de vraies collectivités locales et régionales - que la "réforme territoriale" a soigneusement écartées - mais de leur absence ou de leur caractère factice.

Tag(s) : #Elections, #Décentralisation, #Réunification
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :