Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Montage photographique rapprochant une Cécile Duflot un brin narquoise d'un Mélenchon pérorateur, sur fond d'obsèques de Paul Déroulède (politicien nationaliste français des années entourant 1900) le 4 février 1914.

Montage photographique rapprochant une Cécile Duflot un brin narquoise d'un Mélenchon pérorateur, sur fond d'obsèques de Paul Déroulède (politicien nationaliste français des années entourant 1900) le 4 février 1914.

Il faut le reconnaître : il est assez rare de voir un ou une responsable connu(e), à ce niveau de la vie politique française, faire de la "nostalgie identitaire" et d'une "conception trop étroite de la nation" un sujet de polémique entre deux formations hexagonales.

C'est pourtant ce qui ressort fortement de la tribune publiée le 20 mai dernier dans Libération par Cécile Duflot, ancienne responsable des Verts (EELV). Des propos relayés notamment par Le Monde daté de ce 21 mai.

C'est Cécile Duflot qui évoque le ton "revanchard" et les accents "parfois déroulédiens1" du cofondateur du Parti de Gauche lorsqu'il parle de l’Allemagne.

On remarquera à ce propos que la critique de Cécile Duflot reste étroitement liée aux opinions émises par Mélenchon sur l'Allemagne d’Angela Merkel.

Même si les premières formules citées permettent d'entrevoir une autre conception de l'identité française et de l'idée de nation que celles qui prévalent encore aujourd'hui dans la société politique française, il faut donc admettre que le chemin qui reste à parcourir n'est pas négligeable...

____________________

(1) - du nom de Paul Déroulède, écrivain et homme politique lié au boulangisme, une des plus célèbres figures de la droite nationaliste française des années comprises entre la défaite de 1870 et la première guerre mondiale.

 

Tag(s) : #Politique, #centralisation

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :