Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Anne Hidalgo, maire de Paris.

Anne Hidalgo, maire de Paris.

Selon Le Monde daté du 23 septembre, la maire de Paris souhaite fusionner le département et la commune de Paris, et récupérer une grande partie des pouvoirs du préfet, renforçant ainsi la position des autorités municipales parisiennes face à l'État.

Depuis la révolte d'Étienne Marcel, prévôt des marchands de Paris, en 1356, et la Commune, le pouvoir central se méfie de la proximité d'un pouvoir local fort. La capitale n'a retrouvé le droit d'élire son maire qu'en 1977 (cadeau bien involontaire de Valéry Giscard d'Estaing à Jacques Chirac).

Néanmoins, la capitale n'a pas trop à se plaindre d'un statut qui lui a permis, avec le concours actif de l'État, de devenir un centre de pouvoirs sans concurrence en France et une gare centrale routière, ferroviaire et aérienne qui a favorisé et favorise encore son attraction économique et sa puissance financière. La centralisation politique française, avec les distorsions qu'elle crée ou favorise au profit de la capitale, c'est un peu comme si Étienne Marcel et ses marchands avaient pris le pouvoir d'État de l'intérieur et organisé la dépendance du reste des territoires.

Les autres collectivités territoriales ont droit à des impôts locaux élevés et à une autonomie financière et des dotations budgétaires en peau de chagrin. Elles n'ont sans doute rien à gagner à voir Paris-Commune peser encore davantage.

Ce n'est pas cette réforme-là qu'elles attendaient et attendent encore.

Tag(s) : #Politique, #centralisation

Partager cet article

Repost 0