Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le pont de Saint-Nazaire, vu d'un bateau qui passe au-dessous (rampe d'accès nord et début de la partie centrale).

Le pont de Saint-Nazaire, vu d'un bateau qui passe au-dessous (rampe d'accès nord et début de la partie centrale).

On fait grand cas ces jours-ci, à juste titre, des quarante ans du pont de Saint-Nazaire, inauguré le 18 octobre 1975 après trois ans de travaux.

Ce pont remplaçait les célèbres bacs de Mindin qui, dans la dernière période, faisaient en un quart d'heure la liaison entre Saint-Nazaire et Mindin (petit port historique de Saint-Brevin, fortifié contre les Anglais), avec aux heures pleines plusieurs centaines de passagers et une centaine de véhicules.

Pendant les études sur les projets de pont, il était clair pour tout le monde que le pont prendrait tout naturellement le nom de pont de Mindin.

Il n'en fut rien : le préfet Paul Camous, un des premiers préfets militants de la débretonnisation1 du département de la Loire-Atlantique, qui imposa le choix de Pont de Saint-Nazaire. Mindin, à l'évidence, était trop breton, et faisait écho aux nombreux menhirs du territoire de Saint-Brevin.

____________________

(1) - Il fit mettre au pilon un dossier cartographique multidisciplinaire réalisé au sein de l'OREAM Nantes-Saint-Nazaire, dans le cadre de la réflexion sur le découpage des régions : les cartes mettaient trop visiblement en évidence les liens entre la Loire-Atlantique et les autres départements bretons.

Tag(s) : #Réunification, #Economie, #Politique

Partager cet article

Repost 0