Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pourcentage d'enfants d'ouvriers et employés accédant aux emplois de cadres ou aux professions intermédiaires

Pourcentage d'enfants d'ouvriers et employés accédant aux emplois de cadres ou aux professions intermédiaires

L'enquête emploi 2003-2013 de l'INSEE, publiée sur le site officiel stratégie.gouv.fr, rend compte d'une étude portant sur les personnes nées entre 1965 et 1979 pour analyser par département (ici) le fonctionnement de "l'ascenseur social", c'est-à-dire pour analyser dans quelle mesure les enfants d'un milieu modeste peuvent accéder à un milieu plus favorisé.

On se reportera au lien indiqué pour avoir une image aussi complète et fidèle que possible des résultats de cette étude. En fin d'article, on trouvera la carte générale des résultats, dont le détail par département n'apparaît malheureusement sur le site qu'en cliquant sur le département considéré.

J'ai fait ce petit effort pour vous, et le résultat pour les départements bretons et plus ou moins voisins permet de publier la carte ci-dessus.

Les auteurs de l'étude notent que les chances d'élévation sociale varient du simple au double entre départements, et que les départements bretons se situent parmi les plus favorables à cette mobilité ascendante. L'absence de l'écran des régions officielles permet de constater que, avec un Finistère bien calé en première position, nos cinq départements avancent groupés, la dispersion étant nettement plus grande dans le voisinage, ou par rapport à lui.

On aurait naturellement tort d'en tirer la conviction d'une supériorité intrinsèque des Bretons. Les auteurs de l'étude évoquent plutôt la qualité de l'accès à l'enseignement, qui favorise l'élévation générale du niveau d'études et d'emploi.

Ce constat de la relative cohésion du "bloc breton" rappelle néanmoins ceux qu'on a pu faire sur la moindre ampleur des inégalités de revenus ou, dans un autre ordre d'idées, sur la répartition des voix lors des principales consultations électorales ?

Celle cohésion d'ensemble ne serait-elle pas un atout considérable pour une région digne de ce nom, en y favorisant la recherche  et la détermination d'objectifs communs et des moyens de les atteindre ?

Notre État jacobin préfère miser sur les ferments de division qui favorisent la prééminence et les arbitrages de la capitale.

Mais voilà encore une bonne raison, pour mes amis de Loire-Atlantique, de voter le 6 décembre prochain pour la liste Choisir nos régions, conduite par Gilles Denigot. Ce ne sera pas souvent possible, profitons-en !

Choisir sa région, c'est choisir tous les atouts qu'elle offre...

Carte d'ensemble publiée sur le site strategie.gouv.fr

Carte d'ensemble publiée sur le site strategie.gouv.fr

Tag(s) : #Société, #Inégalités, #Réunification

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :