Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

De gauche à droite, Pervenche Beres, Hervé Guyader et Frédéric Viale.

De gauche à droite, Pervenche Beres, Hervé Guyader et Frédéric Viale.

Il faut en savoir gré à la municipalité de Saint-Herblain. Après avoir adopté en avril dernier une délibération exprimant son désaccord, en l'état, avec le projet de traité transatlantique de libre échange entre les États-Unis et l'Europe, la Ville a pris l'initiative d'organiser, dans le cadre des débats qui ponctuent l'année herblinoise sous le titre de "Place Publique", un échange public entre une eurodéputée PS, Pervenche Béres, un avocat international spécialiste du commerce, Hervé Guyader, et un économiste d'ATTAC-France, Frédéric Viale, auteur d'un manifeste contre les accords transatlantiques, échange animé par le journaliste Cyrille Douillard.

Le public a pleinement répondu à l'invitation lancée : l'auditorium de la Maison des Arts, rue de Saint-Nazaire, était archi-comble. Ce qui rend compte de l'attente et de l'inquiétude de l'opinion.

Il a eu raison. Les questions essentielles ont pu être abordées de manière équilibrée, l'animateur faisant preuve en l'occurrence de réelles qualités.

Lors de son débat d'avril, la municipalité avait certes déjà souligné les risques encourus (Lire ici le compte rendu officiel des débats. C'est le premier point à l'ordre du jour). Le débat les a fait clairement ressortir, malgré les efforts d'Hervé Guyader1 et parfois les prudences de Pervenche Béres.

Il n'est évidemment pas question de revenir ici dans le détail de cette réunion publique, mais je m'en voudrais de ne pas avoir signalé son organisation et son succès.

____________________

(1) - Pour justifier en particulier le recours à des arbitrages commerciaux pour trancher les conflits; de préférence au service public du droit que sont les tribunaux.

Tag(s) : #Inégalités, #International

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :