Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ségolène Royal, ministre de l'Écologie

Ségolène Royal, ministre de l'Écologie

Qu'une ministre de l'Écologie souhaite rouvrir un dossier n'est pas anormal en soi, même celui de Notre-Dame-des-Landes, pourtant déjà remis plusieurs fois sur le chantier et soumis à un tel nombre de contestations successives que le tour en a été fait plusieurs dizaines, voire centaines de fois.

Ce qui est particulièrement étonnant - et révélateur - dans les prises de position récentes de Mme Royal, c'est la solution "alternative" qu'elle met en avant au passage : une liaison rapide par TGV entre Nantes et Roissy qui permettrait aux usagers de l'actuel Nantes-Atlantique de trouver à Paris la réponse à leur demande de déplacement international !

Cette vision des choses ne relève pas de la "remise à plat", mais bien de la méconnaissance ou de la négation du besoin de déconcentrer le transport aérien français, qui fait obligation à des dizaines de millions d'usagers1 non franciliens de faire par Paris un crochet inutile, coûteux et polluant.

Pourquoi reproduire - et aggraver - dans le transport aérien, une centralisation qui a entraîné en France en moins de deux siècles les déséquilibres territoriaux que l'on sait ?

On comprend bien le vif intérêt que les lobbies parisiens du transport et leur environnement économique et financier trouvent dans ces détournements de trafic : la captation forcée de la clientèle de l'ouest de la France est une de leurs grandes sources de bénéfices !

En relocalisant l'aéroport actuel plus près des lieux de résidence ou d'activité de la majorité de ses clients, et en épargnant à ceux-ci les aléas du contournement de Nantes et de la traversée de la Loire, on améliore son attrait pour des usagers encore tentés par le passage par Paris.

Que Mme Royal partage l'idée que des liaisons toujours plus nombreuses et plus rapides avec la capitale sont de nature à répondre aux besoins de communication de "la province" témoigne plus de l'emprise de la centralisation sur les esprits français que des qualités d'analyse de la ministre.

Qu'elle regarde un peu au-delà des frontières : s'il y a trop d'aéroports en France, c'est que beaucoup n'ont pas d'autre utilité que d'amener des clients à Paris pour rentabiliser le hub d'Air France, enrichir l'Île-de-France et gonfler son PIB2.

____________________

(1) - Qui ne sont pas tous des touristes, lesquels souffrent une fois de temps en temps de la nécessité de passer par Paris, mais aussi des professionnels dont les entreprises ont autant besoin que leurs concurrents franciliens ou autres de la rapidité de contacts avec leurs fournisseurs, clients, revendeurs et autres partenaires.

(2) - Ce dont l'Île-de-France tire argument pour se présenter comme une locomotive économique, alors qu'elle fait tirer et entretenir son carrosse doré par les chevaux d'outre périph'..

Tag(s) : #Transports, #Centralisation, #Inégalités

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :