Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une de Dimanche Ouest-France de ce 10 janvier 2016.

Une de Dimanche Ouest-France de ce 10 janvier 2016.

La dernière manifestation d'hostilité au transfert au nord de la Loire de l'aéroport de Nantes a bénéficié d'une couverture de presse sans équivalent. Elle prend place - et parfois remplit - quatre pages de Dimanche ouest-France, dont la première, après avoir tout au long de la semaine passée bénéficié de deux ou trois articles quotidiens, dont au moins une annonce et plusieurs photos en première page rappelant l'événement et les heures et lieux de rassemblement.

Avec un pareil coup de pouce, la mobilisation ne pouvait guère être inférieure à 10 000 personnes, tant il est vrai que cette opposition est par ailleurs régulièrement mise en valeur entre les manifs par des articles propres à entretenir la flamme.

On peut néanmoins s'étonner que l'émotion "écologiste" liée à l'une des activités les moins consommatrices d'espace agricole occupe tant d'espace médiatique quand l'agrandissement continue des plateformes parisiennes depuis cinquante ans, le montant des investissements qu'elles requièrent et qui s'ajoutent à ceux du Grand Paris passent comme des lettres à la poste, et que la conversion de dizaines de milliers d'hectares de prairies naturelles en prairies artificielles ou en espaces péri-urbains en Loire-Atlantique pendant la même période ne fait pas broncher les mêmes "défenseurs de la nature". Il est vrai que beaucoup se sont précisément installés sur des terres désertées par l'agriculture au nord - nord-ouest de Nantes. Et ne parlons pas des espèces menacées, qui ne prolifèrent apparemment que sur le site de construction de l'aéroport...

On peut aussi penser que l'agitation autour de Notre-Dame-des-Landes n'est pas faite pour déplaire à des géants de la centralisation aérienne comme Air-France et sa filiale Hop! ou Aéroports de Paris, qui sont aussi des géants de l’achat d'espaces publicitaires.

Mais les méchantes idées qui me traversent présentement l'esprit ont sans doute plus à voir avec les soixante années et plus écoulées depuis que mes tenues d'enfant de chœur ont été remisées dans les armoires de la sacristie du Croisic1.

____________________

(1) - Un lieu où je me souviens d'avoir entendu le sacristain Joseph Tessé annoncer au curé Léon Moreau, après une messe basse du matin, l'élection de René Coty à la présidence de la République !

Quand la Chambre de Commerce et d'Industrie de Paris (CCIP)
s'inquiétait de l'avenir du Grand Paris des Transports

Avant la présidentielle de 2012, la Chambre de Commerce et d'Industrie de Paris tirait la sonnette d'alarme : il fallait confirmer auplus vite les engagements de Sarkozy sur le Grand Paris des Transports, indispensable au maintien de la capitale française parmi les "métropoles mondiales".

Le changement de président ne les a pas longtemps inquiété : tout cela est en train de se faire, dans le silence complice des dirigeants écologistes qui, à côté de l'épouvantable scandale de Notre-Dame-des-Landes, ne voient aucun problème digne d'intérêt, si ce n'est celui de leur place dans les exécutifs.

Lire le document de la CCIP en cliquant sur le lien ci-dessous. Edifiant !

Et n'y cherchez pas un regard sur le reste de la France : Paris "entraîne" le reste du territoire, c'est bien connu. Comme le carrosse entraîne les chevaux dans le fossé !

L'inutile inquiétude des lobbies parisiens sur l'avenir des transports centralisés qui favorisent la prospérité dr lz "région-capitale".

Partager cet article

Repost 0