Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pourcentage d'Européens menacés de pauvreté par les politiques d'austérité (Institut syndical européen/Eurostat)

Pourcentage d'Européens menacés de pauvreté par les politiques d'austérité (Institut syndical européen/Eurostat)

Pourquoi les "Pères Fraîcheur" qui nous exhortent régulièrement dans leurs éditoriaux à "consentir aux efforts nécessaires" pour "moderniser notre économie", pour "améliorer la compétitivité de nos entreprises", etc, parlent-ils si peu des inégalités de revenus ? des inégalités des patrimoines ? Et si peu des paradis fiscaux ?

Ils ne devraient pas ignorer que la moitié des richesses mondiales seront détenues cette année par 1 % de la population et que cette part détenue par les plus riches n'a pas cessé d'augmenter ces dernières années. En 2009,  elle n'était "que" de 44 %. Cela donne une idée de la vitesse à laquelle la richesse mondiale change de mains, pour aller grossir dans celles de ceux qui en ont le moins besoin.

En France même, le patrimoine global des 500 personnes les plus riches1, atteignait l'an dernier 496 milliards d'euros. Et il a été multiplié par cinq en vingt ans.

Ces fortunes ont des origines diverses, mais leur croissance doit globalement beaucoup à des optimisations fiscales faites sur mesure pour elles (taxation réduite des successions, niches fiscales permettant d'échapper à l'impôt sur le revenu ou la fortune...), et à l'évasion fiscale organisée par des banques. Certaines doivent beaucoup à des tolérances coupables (profits anormaux sur les médicaments oar exemple), d'autres à l'appropriation à bas prix et souvent brutale des ressources naturelles des pays pauvres, y compris l'air, la terre et l'eau.

Une chose est sûre, cette croissance accélérée des revenus des plus riches suffit à prouver qu'il n'y a pas besoin d'imposer l'austérité aux revenus bas et même moyens pour financer les investissements. Le contrôle des circuits financiers et la vraie suppression des niches fiscales font partie des pistes à privilégier, de même que la judiciarisation des poursuites en matière fiscale, aujourd'hui scandaleusement placées sur la seule tutelle politique du Ministère des Finances.

J'aurais aimé que ces thèmes soient abordés sérieusement dans les professions de foi des candidats à la succession de Jean-Marc Ayrault. Il n'en est rien. Les discours restent généraux et la tiédeur y est plus sensible que l'engagement sincère et efficace. Mais les partis jacobins qui monopolisent les élections ont d'autres chats à fouetter.

Dommage : la richesse prélevée sur les moins riches va pouvoir continuer à alimenter les paradis fiscaux... Avec plus de 74 % d'abstention à une élection législative dans l'agglomération nantaise2, il est temps depuis longtemps de proposer autre chose qu'une austérité délétère qui ne peut qu'aggraver les maux qu'elle est censée réduire.

 

____________________

(1) - dont 60 % sont eux-mêmes des héritiers de grandes fortunes.

(2) - c'est énorme, même pour une élection partielle !

 

 

Tag(s) : #Economie, #Inégalités, #Société

Partager cet article

Repost 0