Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Carte des lignes ferroviaires françaises publiée le 24 mars 2017 par Le Monde. Merci d'excuser la mauvaise qualité de ma copie.

Carte des lignes ferroviaires françaises publiée le 24 mars 2017 par Le Monde. Merci d'excuser la mauvaise qualité de ma copie.

La carte ci-dessus illustre le compte rendu par Le Monde d'un débat organisé au Sénat sur le thème des transports entre les principaux (?) candidats à l'élection présidentielle. Deux constats s'imposent d'emblée, signes des temps, de la faible importance donnée par les candidats à la question ou de leur non-maîtrise du sujet :

     . Tous ces candidats se sont fait représenter par un second couteau,

     . Le mot "centralisation" ne figure pas dans le compte rendu ; la "décentralisation" évoquée par le représentant de M. Fillon, associée au mot "marché", se rapportant essentiellement au souci de désétatiser la gestion et l'exploitation des réseaux.

L'examen de la carte proposée par Le Monde devrait pourtant faire surgir un ensemble de questions fondamentales :

     . A quelle nécessité répond la centralisation croissante des transports - notamment ferroviaires - en France ?

     . Quelles en sont les conséquences et qui en sont les bénéficiaires ?

     . Faut-il persévérer dans cette direction ?

Les familiers de ce blog connaissent en gros mes réponses à ces questions, que la classe politique française et ses porte-paroles préfèrent pousser distraitement sous le tapis.

Je résume pour les autres :

     . La centralisation des transports français, spectaculairement accélérée à partir du milieu du 19ème siècle, a eu pour premier souci de favoriser dans la capitale et autour d'elle l'accumulation de capital qui permettrait à ses détenteurs celle des richesses et la maîtrise économique de l'espace français, étendu par la colonisation.

     . Aujourd'hui, elle conforte cette orientation dans le contexte de la mondialisation, au profit d'un "rôle mondial" auto-défini de la capitale française, un sujet d'importance qui n'a malheureusement été validé par aucun débat public "national", conclu par une consultation garantissant la légitimité du projet.

     . Cette centralisation modifie complètement l'organisation et le fonctionnement de l'espace français, où le passage par Paris est devenu difficilement contournable, et fait de la capitale le meilleur site d'implantation des activités qui comptent (activités financières, de direction et de production à haute valeur ajoutée, comme les médicaments et les parfums). Les différences de revenus suivent, et la concentration désastreuse de la population

     . Cette évolution s'auto-entretient : la centralisation entraîne de nombreux déplacements à Paris (élus, fonctionnaires, cadres,...) qui "justifient" l'accélération continue des liaisons rapides avec la capitale1. Alors on fait les trains rapides, puis les TGV, maintenant les LGV... 

     . Corrélativement, faute de moyens, on laisse dépérir, puis on abandonne les liaisons transversales dont dépendait la vitalité de milliers de centres secondaires d'activité, dont le malheur est d'être situés en dehors des liaisons radiales privilégiées. Quelle entreprise voudrait s'y installer ? Et on prévoit deux millions de logements supplémentaires en quinze ans en région parisienne. Pour loger qui ? Mais des gens qui ne trouveront plus leur place chez nous !

Bref, la carte des transports français est éloquente sur les maux essentiels de la société produite par le nationalisme français, dont le jacobinisme est la version toujours en cours.

Et il serait désespérant de voir que les candidats n'en ont rien à faire ! Si nous baissions les bras !

____________________

(1) - Selon une étude universitaire canadienne, le Français moyen parcourt annuellement en train une distance en kms supérieure de 50 % à celle parcourue par le citoyen allemand (donc d'un pays fédéral, où les fonctionnaires de la capitale n'ont pas leur mot à dire sur tous les projets locaux).

     . 

 

Tag(s) : #Transports, #Centralisation, #Élection, #Discriminations, #Aménagement

Partager cet article

Repost 0