Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Carte des colonies en 1914. Principalement européennes ou dérivées (Amérique).

Carte des colonies en 1914. Principalement européennes ou dérivées (Amérique).

Ma propension personnelle à la repentance rétroactive est assez faible : je ne me sens en effet aucunement responsable de l'évolution et de l'état du monde jusqu'à ma naissance.

Je comprends que les vagues contemporaines de migrations puissent être parfois perçues comme des invasions, et susciter des réactions de crainte.

La haine en revanche, qui s'étale trop souvent, ne suscite au mieux chez moi que de la pitié ou de la franche réprobation, tant elle est le fruit d'une amnésie qui mériterait plus qu'autre chose d'être soignée.

Un coup d'oeil sur la carte du monde ci-dessus témoigne plus qu'un long discours de l'étendue des migrations européennes au cours des derniers siècles, sans pour autant remonter aux migrations romaines, grecques, phéniciennes, celtes, franques et autres.

Les migrants européens n'ont pas franchement répondu à l'appel pressant des populations "d'accueil", et ne se sont pas limitées à l'apport éducatif et sanitaire que nos histoires officielles ont mis en avant. Les Amérindiens du nord et du sud ont été repoussés sur des terres moins intéressantes, et souvent quasi-éliminés par le fer, le feu ou les contaminations volontaires. Les Africains ont été razziés, soumis au travail forcé, enrôlés dans nos armées, dépossédés de leurs terres les plus fertiles, déportés outre-Atlantique où l'on brisait leurs familles. Les parties colonisées de l'Asie ont été découpées au gré de nos empires et astreints à produire ce qui convenait à nos appétits et à notre souci d'enrichissement. Etc.

Leurs langues, leur histoire, leur vie sociale ont été remis en cause comme ceux de nos minorités françaises. Nos églises et temples ont été édifiés dans leurs viles et villages sur la seule autorisation de notre certitude d'être supérieurs; que nos écoles les ont invités à partager.

Il leur est évidemment arrivé de trouver les Européens un peu (?) envahissants et notre religion plutôt étrangère. Et ils n'ont pas manqué de vouloir plus d'une fois rejeter les Européens à la mer, pour défendre leurs habitudes de vie et leurs biens. Des soldats, des fonctionnaires coloniaux, des missionnaires, des convertis ont été massacrés, et l'Europe a envoyer ses canonnières "pacifier" ces récalcitrants. Bien mal leur en a pris le plus souvent.

Je crois que je vais m'arrêter là. Nos centaines de millions de migrants et leurs descendants sont généralement encore sur place et y vivent avec bonne conscience et le souci d'échapper à la violence venue d'ailleurs...

Nous ne sommes individuellement pas responsables de ce qui s'est passé avant nous, mais un peu tout de même de ce qui se passe depuis notre naissance.

Nous nous devons à nous-mêmes de  prendre en compte les causes proches ou lointaines des soubresauts et migrations d'hier et d'aujourd'hui. Pour essayer de faire mieux ensemble demain.

 

Tag(s) : #Histoire, #Politique, #Discriminations, #Solidarités, #Europe, #Emigration

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :