Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2013 Barbie Compost 003Le lombricompostage domestique est une manière habile et facile d'alléger le poids des déchets habituellement transportés puis détruits ou enfouis parce qu'il faut bien s'en débarrasser quelque part.

Une partie des déchets alimentaires ou verts des particuliers peut en effet être détruite à domicile, et transformée en compost pour le jardin, et en engrais naturel liquide pour les plantes du jardin ou de la maison, grâce au travail de quelques centaines de vers de terre (lombrics) logés dans une tour analogue à celle que vous voyez ci-contre, et qu'on appelle justement un lombricomposteur.

J'ai reçu avant-hier 500 g de vers de terre. Je les ai déposés dans l'étage vert supérieur (bac-tamis emboîtable) de la tour, sur une couche de terreau. Ils s'y sont enfoncés en quelques minutes. Plusieurs heures après, j'ai déposé au-dessus du terreau quelques épluchures, fleurs fanées et morceaux de papier humidfiés (il faut une bonne semaine pour démarrer vraiment).
Hier matin, j'ai constaté que mes nouveaux amis étaient au travail : quelques-uns se mouvaient avec grâce dans les déchets. Au fil des semaines, cet étage se trouvera plein de terreau. Il me faudra insérer au-dessus de bac-tamis vert en activité un nouveau bac-tamis, vide, où je recommencerai à déposer chaque jour un peu de déchets où viendront (à travers le tamis) se hisser progressivement les vers, et ainsi de suite. (Sur la photo, la partie verte est composée des trois bacs-tamis, mais j'ai retiré depuis les deux du bas, suivant les conseils de Jeremy, qui a déposé un commentaire pour cet article, et dont je vous conseille le blog : http://www.lajnan.com/ ).

Lorsque le troisième étage vert sera en travail, la décomposition en terreau du premier bac-tamis sera achevée. Son contenu pourra être utilisé dans le jardin ou provisoirement stocké.

La partie basse noire de la tour (en forme d'entonnoir), aura recueilli pendant tout ce processus un liquide de fermentation (thé de compost) qu'on peut récupérer de temps à autre par une petite trappe latérale. Dilué dans dix fois son volume d'eau, il est lui-même un excellent engrais naturel pour les plantes d'intérieur ou du jardin.

_________________

On peut fabriquer son lombricomposteur : des plans commentés sont proposés sur Internet. On peut aussi l'acheter pour moins de 100 €, auxquels il faut ajouter éventuellement le terreau initial et les premiers 500 g de lombrics, soit 30 à 50 € supplémentaires. Mais une fois lancé le processus, l'équipement est complet et indestructible ! La matière première est fournie par vos déchets, et l'investissement en temps est assez faible pour avoir pu m'intéresser. Quant aux lombrics, ils se reproduisent dans la quantité utile sans se faire prier et poussent l'obligeance jusqu'à consommer jusqu'à cinq fois la même nourriture pour vous permettre de partir plusieurs semaines en vacances !
Le lombricomposteur peut se loger sous une table
(voir photo du haut pour la hauteur), sur un balcon ou dans un coin de petit jardin, pas trop loin de la porte extérieure de votre cuisine.

La vue en coupe ci-après est est empruntée aux panneaux Infos des jardins du Centre écologique de Terre Vivante, conçus par Hervé Nallet et consultables sur le site Graphisme-environnement.blogspot.fr

Le lombricomposteur de la photo du haut est commercialisé sur Internet par Greenweez.

Schéma en coupe d'un lombri-composteur, tiré des panneaux d'information des jardins du centre écologique de Terre Vivante, avec l'aimbable autorisation de l'auteur, Hervé Nallet.

Schéma en coupe d'un lombri-composteur, tiré des panneaux d'information des jardins du centre écologique de Terre Vivante, avec l'aimbable autorisation de l'auteur, Hervé Nallet.

Tag(s) : #Écologie

Partager cet article

Repost 0