Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le fondateur du journal en ligne Médiapart n'est pas hostile au départ forcé de Kadhafi, mais souhaite qu'on ne perde pas de vue le contexte - notamment intérieur - qui sous-tend les frappes aériennes contre le dictateur. Il écrit notamment :

Kadhafi-Paris 2010"(...) si le sort du peuple libyen était vraiment le premier des soucis du pouvoir français, nous nous en serions sans doute aperçus plus tôt. En vérité, la France de Nicolas Sarkozy est la plus mal placée pour prétendre apporter leur liberté aux peuples arabes, tant elle s'est compromise hier avec les régimes autoritaires ou dictatoriaux qu'aujourd'hui ils renversent ou ébranlent. Depuis 2007, la compromission fut la règle, bien au-delà des relations ordinairement imposées par la realpolitik en diplomatie.

"(...) C'est ainsi que l'on vit, pour les fêtes de la fin d'année 2010, le président français en résidence au Maroc d'un monarque de droit divin, sa ministre des affaires étrangères en vacances dans la Tunisie du clan Ben Ali, son conseiller spécial élyséen dans la Libye du colonel Kadhafi et son premier ministre visitant l'Egypte aux frais du président Moubarak."

 

Illustration : Kadhafi reçu à Paris en 2010 (DR)

Tag(s) : #Politique
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :