Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nous avons constaté, dans les deux premiers articles, l'influence sur le logement des changements intervenus depuis les années 1970 dans le profil démographique des Herblinois. En particulier l'influence du vieillissement de la population sur la densité d'occupation des logements, qui entraîne une demande de construction malgré la relative stabilité du nombre d'habitants de notre commune.

Ce vieillissement et certaines transformations générales de la société (ex : moins d'emplois industriels, plus d'emplois de service, élévation du niveau d'études) jouent dans le même sens.

Activité Herblinois 1999-2009 

Le graphique ci-dessus montre l'étendue des transformations qui ont affecté en dix ans la répartition des activités professionnelles des Herblinois de plus de 15 ans. Ces transformations se poursuivent pour la plupart depuis 2009.

Qui dit vieillissement dit en effet acroissement de la population retraitée, passée de 19,5 % à 27,1 % de notre population, alors que les personnes non retraitées mais sans activité professionnelle (chômeurs, malades, étudiants...) passent de la première place à la quatrième, dépassés désormais par les employés - en léger déclin cependant - et les professions intermédiaires (professions de l'enseignement, de la santé, technico-commerciales).

L'importance et les choix de la population des retraités joue sur la demande et sur l'offre de logements.

Les retraités - locataires ou propriétaires - sont légitimement nombreux à souhaiter conserver le logement dans lequel ils ont longtemps vécu, et dans lequel ils peuvent recevoir les enfants qui y ont grandi. Vue SH-1965Les jeunes n'en trouvent pas pour autant moins de difficultés à se loger dans la commune à un prix accessible. Alors ils achètent ou louent plus loin ou plus cher. Les prix montent. Et l'espace disponible se rétrécit. Mais où fallait-il loger les 600 000 habitants - majoritairement nés sur son sol - dont la Loire-Atlantique s'est enrichie depuis la fin de la guerre ?

Lorsque les retraités font le choix d'aller passer leurs vieux jours sous d'autre cieux, ils jugent prudent de bien vendre leur ancien logement. Dans les quartiers les mieux pourvus en espaces verts et en commodités (transport, commerce, médecins...), il n'est pas trop difficile de trouver un acquéreur, parfois un promoteur qui proposera sur le même terrain plusieurs dizaines de logements. Les adorateurs "des marchés" ne sont paradoxalement pas les derniers à s'en plaindre ! Quand il s'impose, le départ en maison de retraite a souvent des effets voisins. Les décès aussi.

Ceux qui acquièrent les logements devenus vacants ou des logements construits à l'emplacement de ceux-ci ont donc - en tendance - des revenus supérieurs à ceux des jeunes qui s'installent ailleurs. Ce n'est donc pas par hasard si la population herblinoise de cadres et de professions intellectuelles (cadres supérieurs, professions libérales...) a progressé de 29 % en dix ans et représente désormais 8 % de la population herblinoise. La progression s'étend aux cadres et professions intermédiaires (beaucoup de fonctionnaires et de techniciens). L'augmentation du niveau d'études conforte évidemment cette évolution, qui voit simultanément continuer à se tasser la population des ouvriers et même des employés.

Il n'est donc pas étonnant qu'une commune comme Saint-Herblain se voie pressée à la fois par ceux qui réclament de la constructibilité pour vendre un jour à meilleur prix, et par ceux qui réclament des limites (de hauteur, de circulation...) pour défendre leur cadre de vie, sachant que les premiers se manifestent nettement plus nombreux lors de la révision du PLU (plan local d'urbanisme, ex-POS), et les seconds plus souvent quand un projet précis se fait jour dans leur environnement proche.

____________________

Illustrations. En haut : graphique MF d'après les chiffres repris du dossier INSEE sur Saint-Herblain - En bas : Vue aérienne de Saint-Herblain en 1965 : la construction de Saint-Herblain-est (Bellevue et environs) vient d'être lancée.

Tag(s) : #Vie de la Ville

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :