Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sarko riantLes candidats à l'élection présidentielle s'expriment avec prudence sur leurs projets fiscaux.

En particulier - pourquoi donc ? - sur les impôts qui atteignent plus spécialement ou exclusivement les riches.

Un article du dernier Canard Enchaîné prête à l'équipe Hollande le souci de maintenir une sorte de "bouclier fiscal", mais en portant à 85 % des revenus (au lieu de 50 %) la limite maximale des prélèvements possibles, tous impôts confondus. Au-delà, nous dit l'article, le prélèvement serait "confiscatoire", et donc excessif.

Excessif, peut-être. C'est une question d'appréciation. On peut ainsi estimer que l'écart des revenus et celui des patrimoines sont "excessifs" depuis longtemps déjà. Et que cela justifie des prélèvements supérieurs aux revenus de l'année pour les plus riches, au moins jusqu'à ce que ces inégalités de revenus et de patrimoine soient ramenées à un niveau admissible par le plus grand nombre.

Mais "confiscatoire" ?

La racine du mot "confiscatoire", c'est ..."fisc", du latin "fiscus", panier destiné à recevoir de l'argent ! Tout impôt est par définition confiscatoire, puisqu'il s'agit d'un prélèvement au profit de la collectivité ou de citoyens moins bien pourvus en revenus et/ou en patrimoine.

Plutôt que de se préoccuper de limiter la "confiscation", les futurs gouvernants seraient bien inspirés de se préoccuper du niveau admissible ...des inégalités de revenus et de patrimoines. Ce qui leur laisse des marges d'action importantes pour les prochaines années...

____________________

Illustration : Le rire de Sarkozy. Lui sait bien  que les richissimes amis avec lesquels il a arrosé sa victoire de 2007 ne se soucient guère de savoir si leurs prélèvements sur le produit du travail d'autrui est confiscatoire ou non... Plus il l'est, plus ils sont contents, et lui aussi !

Tag(s) : #Solidarités

Partager cet article

Repost 0