Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ADP EBITBA 2010 CommerceJ'ai déjà dit, mais tout le monde ne le sait pas encore, qu'Aéroports de Paris tirait plus de profit de ses activités commerciales annexes que de ses activités aéroportuaires.

En voici de nouvelles preuves, tirées de la publication (obligatoire) des comptes de l'entreprise.

Le PDG d'Aéroports de Paris ne s'en cache d'ailleurs pas, et se félicite de ses choix stratégiques... Cliquez sur le graphique pour prendre connaissance de son message aux actionnaires et de la part du commerce dans le chiffre d'affaires et le bénéfice (EBITPA).

Voyez déjà, en cliquant sur l'mage, la part capitale en 2010 des activités commerciales dans l'augmentation du chiffre d'affaires de la société et plus encore dans l'augmentation de son bénéfice.

Mais ne vous demandez surtout pas pourquoi Aéroports de Paris ne tient pas à voir un aéroport "provincial" comme NDdL attirer et retenie la clientèle de son secteur géographique.

Soyez raisonnables ! Nous faisons déjà l'effort d'envoyer les passagers par avion et par train : nous n'allons tout de même pas exiger en plus notre part des profits et de l'emploi !

____________________

L'EBITBA, en gros, c'est le bénéfice, et on voit sur ce graphique que la part de l'augmentation de ce bénéfice (38 M€) liée en 2010 aux activités purement commerciales d'Aéroports de Paris est de très loin la plus importante. Et demandez-vous pourquoi ils sont prêts à tout pour faire passer le maximum de voyageurs par Roissy ou Orly.

Tag(s) : #Transports

Partager cet article

Repost 0