Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 Election présidentielle 2012 - FN

La carte ci-dessus permet dans un premier temps de situer géographiquement le vote pour la candidate du FN, dont on remarque immédiatement le caractère "périphérique" par rapport aux zones les plus peuplées et les plus actives de la Loire-Atlantique. Cette "périphérie" - géographiquement comparable à celle observée aux régionales de 2010 - ne doit pas cacher deux choses, au moins. En effet :

     . les communes qui ont le plus voté pour Marine Le Pen (rouge sombre et marron) ne sont pas pour isolées dans le paysage : elles émergent de zones plus claires qui témoignent d'un lien social diffus autour du vote et de la relative porosité des opinions ;

     . on retrouve plusieurs fois, dans les zones les plus portées vers vote Le Pen, certaines caractéristiques communes, dont l'aisance et les certitudes d'emploi pour demain ne font pas partie. A La Baule et à Nantes, comme à Sautron, on vote deux fois moins Le Pen que dans le pourtour de Châteaubriant.

Ces observations conjuguées confirment la captation par l'extrême droite d'une partie significative de la protestation populaire contre  les difficultés de l'existence. Ce qui ne suffit pas à valider la dénonciation de la seule responsabilité du sarkozysme au pouvoir ces dernières années.

Pour s'étaler ainsi, le mal est en effet plus profond et plus ancien. On ne voterait pas Le Pen si un grand parti démocratique de gauche paraissait avoir l'intention et les moyens d'améliorer les choses en profondeur. Que les votes Le Pen atteignent 17 et 20 % à Montoir et à Trignac doit tout de même surprendre davantage que les scores du même ordre qu'y obtient Mélenchon...

Mais ce vote-là pour Le Pen attire du coup l'attention sur d'autres facteurs : la Brière chasseresse, dont le vote énorme pour Chasse, Pêche, Nature et Tradition avait surpris naguère, a largement reporté ces votes-là sur Marine Le Pen.  Et je ne serais pas surpris que les 15,9 % de celle-ci dans la commune de Notre-Dame-des-Landes ait quelque chose à voir avec cet aspect des choses, encore que Le Pen père et Saint-Josse aient obtenu ensemble environ 22 % des voix... Ce qui aide - peut-être - à comprendre l'ambiance locale...

A suivre tôt ou tard, sans doute.

____________________

Autre(s) thématique(s) possible(s) : la fuite des votes d'EELV vers Mélenchon et Hollande; d'une part, et des votes ruraux (plus incertains) vers Le Pen d'autre part...

Tag(s) : #Elections

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :