Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pub PdL PQR-110216Huit pages de publicité payés par la "région" des Pays de la Loire : encore une dépense de propagande payée par les contribuables ?

Oui, bien sûr, à moins qu'Ouest-France et Presse-Océan - qui ont inclus cette publicité dans leur numéro du 16 février 2011 - aient de bonnes raisons de faire de tels cadeaux. Peu probable.

Mais le vrai coup est sans doute plus subtil.

Une collectivité ne peut pas subventionner des journaux. Mais rien ne lui interdit de se faire de la publicité, en respectant certaines règles, notamment en période électorale.

Pas de problème si la pub parle de la région et de ses habitants.

La collectivité n'a pas d'autre moyens de parler d'elle ? Si, bien sûr, et elle ne s'en prive pas : les pages des journaux locaux et les antennes "régionales" ne sont pas plus fermées à M. Auxiette qu'à d'autres présidents ! Cette présence régulière dans l'actualité touche certainement beaucoup plus le public qu'un encart dans le journal, qui finit bien souvent à la poubelle avant même d'avoir été ouvert.

Pourquoi dépenser de l'argent, alors ? L'objectif n'étant pas d'informer, puisque la collectivité le fait mieux et gratuitement par ailleurs, il est peut-être...de faire arriver de l'argent pubic dans la caisse des journaux qu'on n'a pas le droit de subventionner. Des journaux qui font "gratuitement" tous les jours la pub du découpage associé à la collectivité, en faisant de ce découpage le cadre quasi-exclusif de l'information "régionale" des lecteurs.

Une pub, même inutile, ce n'est pas une subvention. Mais ça permet de justifier légalement le versement d'argent public. Et surtout, ça ne doit pas décourager pas les bénéficiaires de persister dans la pesante censure de l'actualité bretonne en Loire-Atlantique ?

Il semble en tout cas qu'il leur soit ainsi plus facile de prêcher le respect des autres que de le pratiquer... 

Tag(s) : #Réunification

Partager cet article

Repost 0