Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Graphique 1er tour SH

Une succession de maire n'est jamais garantie "tous risques" !

Celle de Charles Gautier à Saint-Herblain aurait pu faire figure d'exception : les conditions dans lesquelles elle est intervenue étaient en effet si favorables qu'on aurait presque pu les croire programmées1 !

Ç'aurait pu être le cas, si la centralisation de la vie politique en France n'était - depuis longtemps - calquée sur la centralisation des transports, de l'information et du reste (pour rester bref)...

Bon gré, mal gré, les électeurs ont donc pris l'habitude de prendre en compte, dans un vote local, leur degré de satisfaction à l'égard de la politique du Gouvernement.

Les résultats du premier tour des élections municipales en cours témoignent, dans la France entière, de la déception de nombreux électeurs de François Hollande en 2012 après deux ans bientôt de politique "socialiste".

Sur la forme, ils s'attendaient à une rupture dans la manière d'exercer le pouvoir et n'ont sans doute pas été déçus : les rodomontades incessantes, l'attrait pour la fortune et son apparence ont heureusement disparu du style présidentiel français.

Mais quelle déception sur le fond !

Plusieurs têtes de chapitre, dont certaines concernent précisément la gestion des collectivités locales, viennent en effet à l'esprit, qui font penser à beaucoup d'électeurs que la rupture avec l'ère Sarkozy n' a justement guère dépassé la forme, je cite :

    . le financement des collectivités locales reste scandaleusement sous la coupe de l'État (ressources transférées, part et maîtrise des dotations),

     . l'âge et les conditions du départ à la retraite restent des variables d'ajustement des budgets sociaux,

      . les effets de la centralisation et la place plus qu'excessive de la région parisienne en France (Grand Paris, centralisation des transports) et son évolution restent totalement hors du champ du débat public,

     . le secret inadmissible qui entoure les négociations en cours sur les finalités et lecontenu du "traité transatlantique" entre l'Union européenne et les États-Unis visant à "libéraliser" la concurrence entre les espaces économiques concernés.

     . etc.

Si les élections municipales ne sont à l'évidence pas celles qui sont décisives quant à la réponse à ces questions, il faut évidemment comprendre les attentes des citoyens à leur sujet, et les impatiences qui naissent de l'absence ou de l'insuffisance des réponses.

Le vote - que je recommande à Saint-Herblain - pour Bertrand Affilé et ses (nos) amis doit pouvoir être perçu dans toutes ces dimensions.



 

Tag(s) : #Elections

Partager cet article

Repost 0