Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Agreste 44 - moins d'exploitationsTraverser en voiture, en train, et même à vélo ou à pied, les surfaces agricoles du département ne donne qu'une idée très approximative de ce qu'est sa réalité agricole globale, qui a (encore) beaucoup changé en dix ans.

Cela ne donne par exemple aucune idée du nombre des exploitations et de son évolution.

La comparaison des résultats des recensements agricoles de 2000 et de 2010 montre en revanche crûment la forte diminution du nombre des moyennes et surtout petites exploitations, beaucoup plus forte que celle de la surface consacrée à une activité agricole (-1,7 %, avec une forte redistribution des prairies naturelles vers les cultures annuelles et terres labourées).  Il s'ensuit une très forte augmentation de la surface moyenne des exploitations agricoles qui, pour les "professionnels" (en gros : moyennes et grandes exploitations), atteint désormais 84 ha. Notons au passage que 10 % des exploitations assurent aujourd'hui 43 % de la production totale.

Agreste 44 - Activités des exploitationsL'examen de la nature des activités agricoles du département montre la prédominance maintenue de l'élevage, et notamment de l'élevage bovin, pratiqué surtout pour le lait, mais de plus en plus pour la viande. Le nombre des exploitations centrées sur la viande a très peu diminué, contrairement au nombre des exploitations centrées sur le lait.

L'élevage "hors sol" (animaux élevés en bâtiments spécialisés où ils reçoivent nourriture et soins jusqu'au transport pour abattage) diminue légèrement en nombre d'exploitations et en nombre d'animaux concernés. Encore peu nombreuses, les exploitations pratiquant les "grandes cultures" telles que les céréales et les oléagineux, ou l'élevage ovin, sont les seules qui progressent en nombre.

Agreste 44 - Pyramides des âgesUne troisième caractéristique de l'agriculture de la Loire-Atlantique est le vieillissement des exploitants (et co-exploitants) et la diminution de leur nombre .
Sur la pyramide des âges 2010 ci-contre, où la ligne verte rappelle les chiffres de 2000, on constate un recul d'un tiers à la moitié des effectifs entre 30 et 45 ans, témoignant notamment de la non-reprise d'exploitations par les jeunes générations. Un autre recul apparaît entre 50 et 55 ans, qui témoigne plutôt d'un abandon de l'activité en cours de carrière.

La diminution des effectifs exploitants affecte surtout la viticulture (- 36,7 %), l'élevage laitier (- 15,7 %) ou mixte (- 26,2 %), le maraîchage (- 17 %) et les cultures fruitières (- 17,6 %).

____________________

Documentation - Les résultats des recensements agricoles sont notamment publiés par le Ministère de l'Agriculture (bases de données, études, regroupées sous le nom générique Agreste). Les chiffres essentiels sur la Loire-Atlantique, dont sont tirés les graphiques joints, sont résumés sur un dépliant de quatre pages qu'on peut lire ici.

Tag(s) : #Agriculture

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :