Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Bastille a été prise il y a moins de quatre mois. L'ambiance n'est plus celle de la nuit du 4 août. Louis XVI est encore sur le trône pour près de trois ans et Necker (prononcer Nekr) en place pour dix mois. 

Constituante 2 Bretagne en 7 déptsLes séances des 4 et 5 novembre 1789 de l'Assemblée nationale constituante ont été parmi les plus importantes pour la création des départements tels qu'ils sont - en gros - parvenus jusqu'à nos jours. La division de la Bretagne dans un cadre défini par ses limites historiques n'a pas soulevé de grand débat. C'était un principe presque général, que la diversité de découpages antérieurs superposés n'a pas permis de respecter partout. Mais la Bretagne était en l'occurrence un des cas les plus faciles à régler : mis à part pour quelques communes des marches du sud, qui eurent à émettre un choix généralement suivi, ses limites étaient connues de longue date, et indiscutées.
Le découpage en cinq départements a été plus discuté, y compris naturellement entre Bretons.

Parmi les propositions concurrentes soumises à la Constituante, on peut relever celle illustrée par l'image ci-contre, avancée par le député de Picardie Pierre-François Aubry du Bochet.

Aubry du Bochet proposait une division de la France en 110 départements et un regroupement intermédiaire en 25 provinces d'environ un million d'habitants.

Dans ce projet, la Bretagne était divisée en deux régions correspondant - très grossièrement - à la Basse et la Haute-Bretagne, et en sept départements.

On remarquera que, pendant ces travaux, la Bretagne occupait les esprits des constituants. Les deux premières nouvelles provinces décrites sont en effet celles de Bretagne occidentale et celle de Bretagne orientale !

____________________

Documentation : Archives parlementaires, compte rendu des débats de l'Assemblée nationale constituante, 4 et 5 novembre 1789. Dans le compte rendu mis en ligne, ce projet est cité en annexe. Dans le corps du débat, on trouve la longue et intéressante contribution du député nantais Pellerin en faveur de l'unité administrative de la Bretagne (pp. 686 à 688), sur laquelle je reviendrai.

Tag(s) : #Histoire

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :