Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contre la manipulation éhontée des chiffres par ceux qu'ils faut bien appeler les adversaires de la Bretagne, voici le commentaire du sondage LH2 par l'organisme de sondage lui-même sur les préférences des Bretons de la région administrative (B4), et de la Loire-Atlantique, et aussi des habitants des Pays de la Loire. S'il y a consensus, c'est sur la réunification ! Les chiffres cités favorables à une fusion correspondent à une hypothèse dans laquelle la possibilité de réunification n'est pas présentée.

Contre la manipulation éhontée des chiffres par ceux qu'ils faut bien appeler les adversaires de la Bretagne, voici le commentaire du sondage LH2 par l'organisme de sondage lui-même sur les préférences des Bretons de la région administrative (B4), et de la Loire-Atlantique, et aussi des habitants des Pays de la Loire. S'il y a consensus, c'est sur la réunification ! Les chiffres cités favorables à une fusion correspondent à une hypothèse dans laquelle la possibilité de réunification n'est pas présentée.

Que les "parlementaires" qui auront agi contre la réunification, notamment en soutenant une "fusion" Bretagne - Pays de Loire ne viennent pas se plaindre demain.

Ils ne peuvent ignorer l'ampleur de la vague populaire que de basses manipulations de sondages essaient d'endiguer.

Ils savent, parce que la presse régionale influencée par la disposition qu'ils ont de l'argent public (pages de publicité, annonces légales...) a laissé passer l'information avant de la dissoudre dans les contre-vérités : s'il y a consensus en Bretagne, et même en "Pays de la Loire", c'est en faveur de la réunification.

Les chiffres et commentaires affichés ci-dessus sont ceux de LH2, l'organisme de sondage. On notera que la réponse "ne sait pas" est intégrée dans les résultats, ce qui signifie que les pourcentages favorables sont encore plus élevés par rapport aux "suffrages exprimés".

Les chiffres utilisés pour démontrer un "consensus" en faveur d'une fusion des régions inchangées ne sont pas opposables à ceux-ci, puisque obtenus en n'ouvrant pas l'option "réunification".  Ce qui est peut-être l'option du Gouvernement, mais le Parlement n'est pas obligé de s'y tenir, et doit être exactement informé de la valeur des chiffres qu'on lui met sous les yeux.

La très sensible progression de l'option "réunification", soulignée par LH2, confirme très clairement que le respect de l'unité bretonne à gagné la bataille des esprits.

Les manipulations méprisables qui voudraient contourner cette évidence pour imposer ce qui ne serait pour les populations concernées une solution de pios-aller se retourneront tôt ou tard contre leurs auteurs.

____________________

L'illustration initiale, de médiocre qualité graphique, est remplacée à compter de ce 9 juillet par une illustration issue directement du site de l'institut de sondage LH2 (BVA  - Louis Harris). J'ai remarqué à cette occasion que l'intitulé de la page (présente  - normalement - dans les sous-dossiers Bretagne et Pays de la Loire") avait changé, et ne faisait plus clairement allusion au consensus entre sondés de Bretagne et Pays de la Loire en faveur du transfert de la Loire-Atlantique ! Il est vrai que cette expression allauit directement à l'encontre de la thématique Auxiette - Ayrault reposant sur le consensus des deux "régions" pour leur "fusion". Cette curieuse porosité entre sondeurs et institutions publiques ne nous rassure pas... Mais les chiffres sont toujours là. Même globalement, les sondés des Pays de la Loire sont majoritairement favorables à la réunification (58 % !)
Ah ! Si nous pouvions compter sur une presse quotidienne libre !

Tag(s) : #Réunification

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :