Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une publication "en partenariat" entre les Pays de la Loire et la presse quotidienne qui arrose la "région". Mais qui arrose qui et pour combien ?

Une publication "en partenariat" entre les Pays de la Loire et la presse quotidienne qui arrose la "région". Mais qui arrose qui et pour combien ?

Les élections régionales ont fait plier bagage à Jacques Auxiette, mais le sort réservé à la Bretagne par la nouvelle équipe n'a pas changé, comme on pouvait s'y attendre.

Aussi longtemps que les élections se joueront entre candidats ou listes cooptés par les partis jacobins, il n'y a aucun espoir de voir émerger des élus réellement soucieux de représenter le peuple, dans ses sensibilités et ses aspirations.

Le système est en effet verrouillé à tous les niveaux : l'information en Loire-Atlantique ignore non seulement le reste de la Bretagne, mais la bretonnité de la Loire-Atlantique. L'enseignement y ajoute sa propre couche dès le primaire. Et les "représentants" de la population désignés sont les premiers à taire jusqu'au nom de la Bretagne, sauf à compromettre leur carrière...

Les élections qui se préparent en ce moment pour désigner le successeur de Jean-Marc Ayrault devenu ministre n'échappent pas à la règle. L'élu(e) sera le/la porte-parole d'un parti jacobin.

Que, une fois de plus, le magazine des vacances dans les "Pays de la Loire" ne fasse aucune allusion au caractère breton du principal département de la "région" et contribue ainsi au conditionnement des touristes eux-mêmes ne surprend hélas plus. Haut-lieu de l'histoire bretonne, Guérande, "ville d'art et d'histoire", retrouve son vieux titre de "Carcassonne de l'Ouest", cependant que le château des Ducs de Bretagne redevient celui "de Nantes", ville apparemment sans Histoire connue ! Quant aux habitants de la Loire-Atlantique, on ne leur propose de sortie touristique que vers l'est ou le sud.

Soigneusement détournée de la colère par une presse cajolée par les pouvoirs jacobins, la population de Loire-Atlantique n'a qu'exceptionnellement le souci de réagir, comme elle l'a fait en 2014.

Incontournable pour emporter le département, Patrick Mareschal n'a pas eu de vrai successeur. Le PS y a veillé de près.

Alors, dans ce domaine comme dans beaucoup d'autres, les citoyens ravalent leurs désirs et votent avec leurs pieds, puisque leur tête et leur coeur sont ignorés.

Maos quand la confiance disparaît, la démocratie est en danger. Il faudra du temps pour réparer les dégâts, à supposer que ce soit possible.

Le "partenariat" presse - collectivités, un filon commode pour arroser la presse. Ici, les quatre quodidiens du groupe Ouest-France qui se partagent l'espace "Pays de la Loire".

Le "partenariat" presse - collectivités, un filon commode pour arroser la presse. Ici, les quatre quodidiens du groupe Ouest-France qui se partagent l'espace "Pays de la Loire".

Tag(s) : #Réunification, #Medias, #Centralisation

Partager cet article

Repost 0